Mondoblog : Je partagerai des idées neuves mais pas définitives sur l’Afrique afin de susciter l’espoir

Mondoblog-par-RFI-300x131

logo de Mondoblog. crédit photo: le blog de Behem

Après une tentative ratée l’année dernière, cette année a été la bonne. Je me suis présenté avec succès au concours Mondoblog 2013. Je fais désormais partie de cette grande famille. On les appelle mondoblogueurs mais je les appelle « génération 2.0 » . Heureux,  je le suis. Voici quelques mots qui traduisent mes idées phares ce dont il sera question sur ce blog.

Le savoir : le savoir sur l’Afrique et la monde c’est-à-dire la connaissance et la production des idées neuves sur le continent dans le monde. Parler de savoir ou produire le savoir pour comprendre les sociétés et proposer des réponses aux questions qu’elles se posent. En ce sens, l’Afrique en a grand besoin si elle veut s’inscrire de manière originale dans le futur.

Le partage : à quoi sert le savoir s’il n’est pas partagé et mis au service du plus grand nombre ? Dans l’optique de combattre l’ignorance mais surtout d’éveiller les consciences.  Les uns et les autres pourront ainsi se faire une idée de la réalité et envisager des perspectives pour le futur. Le partage revêt aussi une dimension culturelle qui invite au partage des singularités qu’on pourrait aussi appeler dialogue interculturel.

Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) : les TIC sont la grande innovation de notre temps. Elles permettent aux jeunes du monde de se définir une nouvelle identité à savoir l’identité numérique  et de la surveiller.  Le développement de l’Afrique se fera avec les TIC ou il ne se fera jamais. C’est le lieu par excellence du partage du savoir.

L’Afrique : c’est le continent qui m’a vu naître, qui m’a bercé et  me voit grandir.  C’est un continent complexe parce qu’il est riche- pauvre. Riche  en matières premières, en idées et en atouts divers avec notamment une population jeune et dynamique. Pauvre parce que les populations ne bénéficient  pas du fruit de cette richesse. Les conditions de vies sont mauvaises. Les rêves se noient le plus souvent dans un océan de désespoir.

Je partagerai des idées neuves (notes) mais pas définitives sur l’Afrique afin de susciter de l’espoir et montrer que, malgré tout, il faut croire et se donner les moyens de bousculer les certitudes jusque-là établies.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

1 thought on “Mondoblog : Je partagerai des idées neuves mais pas définitives sur l’Afrique afin de susciter l’espoir

  1. Bienvenue, cher promotionnaire. On va l’appeler ainsi: la promotion 2013 de Mondoblogueurs. Comme vous, je viens de faire irruption dans ce merveilleux Monde. Au moment où j’ai encore le trac, en essayant de structurer, au mieux, mon site,je vois que vous êtes en avance. Vous avez les idées claires, même si elles ne sont pas définitives. D’ailleurs, y a-t-il des choses définitives dans la vie? Tout est évolutif. Chaque jour, on apprend de nouvelles choses. Comme a dit Le Maréchal Foch « Il n’y a pas d’homme cultivé. Il n’y a que des hommes qui se cultivent ». Le savoir est synonyme de valoir. Il est aussi, la seule chose qui prend de la valeur quand on la partage. Partageons, échangeons, collaborons, communiquons, bâtissons..Ce n’est qu’unis que nous sommes forts. Félicitations, plein succès, et promesse d’œuvrer, avec vous, pour l’aboutissement des grands idéaux que vous avez résumés en si peu de mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *