Papi Paul Biya, reste!

Quelques jours après son message à la jeunesse, Paul Biya, le président du Cameroun a célébré ses 81 ans donc 31 années passées au pouvoir. Je rédige ce texte pour m’insurger contre certaines pratiques courantes au Cameroun.

Papi Paul Biya a célébré ses 81 ans hier donc près de 50 ans aux hautes fonctions. C’est clair que pour ses griots et ses créatures, il est toujours lucide et jeune, d’ailleurs certains estiment que c’est lui le premier jeune, mais un jeune sage qui a pris la « condition camerounaise excepté le vol ».  Il est sur cette photo avec son épouse, qui est née en 1971 et a 43 ans c’est-à-dire 38 ans de moins que son cher et tendre époux. C’est juste un constat pour parvenir à la conclusion selon laquelle, notre président nous apprend au moins que « l’amour n’a pas d’âge ».

Paul Biya et son épouse Chantal Biya lors de la célébration hier de son 81ème anniversaire. Crédit image: prc.cm
Paul Biya et son épouse Chantal Biya lors de la célébration hier de son 81e anniversaire. Crédit image: prc.cm

En tout cas, le papi, laisse les « kankan camerounais » que tu as qualifiés d »‘apprentis sorciers » dire ce qu’ils veulent. Fais quoi fais quoi, le Cameroun sera émergent et tu seras devant. Même sans lumière, ni électricité, toi, le « grand inspirateur », le « grand timonier », le « plus sage », le « seul Camerounais qui sort du lot », du haut de ton trône, on se souviendra éternellement de toi comme de celui qui a tout apporté au Cameroun sauf le vol. Parce qu’en fait, tu es à l’origine de tous nos biens, mais ce sont ceux qui t’entourent qui sont à l’origine des maux du Cameroun.
« Grand sage », « grand timonier », « chef des chefs », « créateur des créatures comme Jacques Fame N’dongo », continue et finis, ne t’arrête pas si tu n’as pas fini ton œuvre « salutaire », celle d’offrir la prospérité aux Camerounais qui te la quémandent au quotidien. Je suis sûr que dans quelques jours, tu diras encore que les choses bougent, nous sommes sur le chemin, le train de l’émergence est en route.

Le président Paul Biya devant son gâteau d'anniversaire. Crédit image: prc.cm
Le président Paul Biya devant son gâteau d’anniversaire. Crédit image: prc.cm

Bref, que les choses avancent et tant pis pour les « adeptes de la péroraison creuse », les « myopes », tous ces « apprentis sorciers » et tu concluras en nous donnant une fois de plus « rendez-vous dans 20 ans ». Papi Paul Biya, reste au pouvoir, tu y es destiné. Que feront tes créatures sans le créateur que tu es ?  S’il te plaît, reste encore au pouvoir au moins pour nous apprendre que l’Amour n’a pas d’âge.

Je te prie, cher papi-président ou président-papi, c’est comme tu voudras, de méditer ces quelques phrases du philosophe français Alain:

Tout pouvoir est méchant dès qu’on le laisse faire ; tout pouvoir est sage dès qu’il se sent jugé… Tous les maux viennent peut-être de ce que le citoyen, comparant l’épaisse et lourde force publique à l’impalpable jugement de l’opinion, dit et croit qu’on ne peut rien que par des mouvements catastrophiques… Ce pessimisme finit par avoir raison, car il engendre les maux qu’il craint.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

2 thoughts on “Papi Paul Biya, reste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *