Grand Bassam, une ville historique

Entrée de la ville historique de Grand Bassam. Crédit image: bp.blogspot.com
Entrée de la ville historique de Grand Bassam. Crédit image: bp.blogspot.com

Mon séjour en Côte d’Ivoire, dans la localité de Grand Bassam, m’a permis de découvrir une ville historique. En effet, la ville de Grand Bassam abrite actuellement un ensemble de bâtiments qui datent de l’époque coloniale. Certains ont été restaurés, d’autres attendent leur restauration. Et ce sont ces bâtiments qui font tout le charme du quartier France et lui ont peut-être permis d’être patrimoine mondial de l’Unesco en 2012. En guise de rappel, Grand Bassam est la première capitale de la Côte d’Ivoire. En effet, après l’installation des Français en 1893, ils firent de cette ville la capitale. Pendant près de 7 ans, Grand Bassam était la capitale jusqu’à ce que la troisième épidémie de fièvre jaune en 1899 décime 45 Français sur les 60 présents dans la ville. Après ce drame en 1900, la capitale devint Bingerville.

Lorsqu’on se lance dans la visite du quartier France, on remarque tout de suite que les boulevards et les rues portent les noms des anciens administrateurs coloniaux. C’est le cas de la rue Capitaine Marchand, du boulevard Treich Lapleine ou encore du boulevard Angoulvant…Devant les bâtiments, une plaque de couleur bleue indique l’année de construction, l’ancien nom et le nouveau nom (depuis la restauration). Je me permets de présenter dans ce billet quelques bâtiments qui datent de très longtemps et ce qu’ils sont devenus.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le premier bâtiment qui attire l’attention est l’actuel musée national du costume. Ancien palais du gouverneur, il a été construit en 1893 alors que la Côte d’Ivoire devenait une colonie française. Le premier gouverneur de cette colonie Binger y a séjourné pendant sa présence. La visite que nous y avons faite nous a permis de découvrir les toilettes du gouverneur ainsi que son bunker. Il est depuis 1981 le musée national du costume. Ce musée comporte une collection sur les costumes des différents peuples de la Côte d’Ivoire, une maquette des différents types d’habitation des peuples ivoiriens et quelques images sur l’histoire de ce pays.

L'intérieur du musée du costume. Crédit image: Ulrich Tadajeu
L’intérieur du musée du costume. Crédit image: Ulrich Tadajeu
Musée National du Costume. Crédit image: Ulrich Tadajeu
Musée National du Costume. Crédit image: Ulrich Tadajeu

La maison des artistes, ancien office des chargeurs réunis, abrite depuis sa restauration au début de la décennie 1990 une exposition des artistes plasticiens. Parce qu’il faut rappeler qu’étant en bordure de l’océan, Grand Bassam abritait un wharf qui permettait de transporter la marchandise et autres produits.  Parmi les bâtiments qui ont été restaurés, notons également l’hôpital de Grand Bassam. Construit en 1905, l’ancien hôpital de grand Bassam est devenu depuis sa restauration le dispensaire urbain de la ville.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
L’ancien office des chargeurs réunis devenu la maison des artistes. Crédit image: Ulrich Tadajeu
L'ancien hôpital de Grand Bassam devenu dispensaire urbain depuis sa restauration. Crédit image; Ulrich Tadajeu
L’ancien hôpital de Grand Bassam devenu dispensaire urbain depuis sa restauration. Crédit image; Ulrich Tadajeu

L’actuel centre de céramique est aussi un bâtiment colonial. Il a été construit en 1910 et était une place des fêtes dans le quartier. Il était destiné aux loisirs de la société coloniale notamment les fêtes, le cinéma. Quelques mètres après se trouve l’ancien marché de Grand Bassam. Il existe également deux grands marchés : le marché aux légumes et le marché de la viande construits en 1934. Le premier marché est devenu la bibliothèque municipale alors que le second est désormais le centre culturel Jean Baptiste Mockey.

La bibliothèque municipale, ancien marché. Ulrich Tadajeu
La bibliothèque municipale, ancien marché. Ulrich Tadajeu
L'actuel cercle de céramique, ancienne place des fêtes. Ulrich Tadajeu
L’actuel cercle de céramique, ancienne place des fêtes. Ulrich Tadajeu

D’autres bâtiments n’ont pas été restaurés. C’est le cas de l’ancien palais de justice qui est envahi par les herbes et la brousse. Il se trouve en face du musée national du costume. L’hôtel France est l’ombre de lui-même. Aucun aménagement,  il est toujours avalé par la brousse comme la photo ci-dessous le montre.

L’hôtel France abandonné à lui même. Ulrich Tadajeu.
L’hôtel France abandonné à lui même. Ulrich Tadajeu.

L’histoire fait partie du patrimoine. Pour ce qui est de Grand Bassam, en dehors du patrimoine immatériel, il y a ce patrimoine matériel visible par tous et qui rehausse le charme de cette ville. Une ville historique tout de même de par cet héritage encore visible des bâtiment, mais surtout des boulevards et rues.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

3 thoughts on “Grand Bassam, une ville historique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *