L’Université de Dschang s’engage à barrer la voie à Boko Haram

Le professeur Anaclet Fomethe, recteur de l'Université de Dschang. (Crédit Photo: Ulrich Tadajeu)
Le professeur Anaclet Fomethe, recteur de l’Université de Dschang. (Crédit Photo: Ulrich Tadajeu)

Le président du Cameroun, Paul Biya, avait lors du sommet sur la sécurité de Paris en France déclaré la guerre à la secte islamique Boko Haram qui fait des ravages dans la partie septentrionale du Cameroun. Selon certaines informations, les membres de cette secte se dissimulent dans les villes du Cameroun pour commettre des actes de vandalisme. Dans ce contexte, le recteur de l’Université de Dschang, Anaclet Fomethe a convié les responsables et leaders d’étudiants à une réunion d’information sur la question. Elle s’est tenue le 18 Juin dans la salle des spectacles et conférences de l’Université de Dschang.

Les leaders d'étudiants de l'Université de Dschang. (Crédit Photo: Ulrich Tadajeu)
Les leaders d’étudiants de l’Université de Dschang. (Crédit Photo: Ulrich Tadajeu)

Le Professeur Anaclet Fomethe a rappelé le caractère laic de l’Etat Camerounais et le contexte d’une telle réunion. Il a invité les étudiants de son Université à être conscients de cette situation pour que toutes les composantes de l’institution prennent des mesures pour barrer la voie au terrorisme. Il a demandé aux étudiants d’être épris de paix, d’être solidaires au chef de l’Etat pour lutter contre la « secte islamique Boko Haram ». Pour le faire, des dispositions spéciales ont été prises de commun accord.

 Les leaders d’étudiants doivent sensibiliser leurs camarades dans les amphis, les minis cités sur les valeurs républicaines et le danger Boko Haram. Ils doivent par ailleurs signaler aux autorités universitaires et aux forces de l’ordre s’ils observent chez leurs voisins ou camarades des comportements et des situations étranges ou anormales. Il serait mieux de ne pas banaliser ces attitudes. Ces attitudes préventives permettront, selon le Recteur, de porter la paix dans tous les cœurs et les domiciles pour barrer la voie à Boko Haram. Les délégués d’étudiants ont ainsi été mis en mission contre ce phénomène qui est de plus en plus présent en terre camerounaise.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *