Les circuits de la mémoire, une initiative au service de la connaissance de l’Histoire du Cameroun

Logo officiel "Les Circuits de la mémoire". Crédit: yesafrica-foundation.org

Logo officiel « Les Circuits de la mémoire ». Crédit: yesafrica-foundation.org

Dans ce billet, je présente et salue l’initiative « les Circuits de la mémoire », qui ambitionne de « réconcilier les jeunes Camerounais avec leur Histoire ».  Lire la suite »

Image de l’Université de Buéa: vérifier pour faire savoir et faire comprendre

image prise sur le site web sinotables.com

image prise sur le site web sinotables.com

Dans ce billet, je me sers du cas de l’image de l’Université de Buéa qui circule depuis deux jours sur les réseaux sociaux pour montrer comment la « rapidité » et la « facilité » nous empêche de « faire savoir » et « faire comprendre » les phénomènes qui se déroulent. Lire la suite »

Cameroun: voici Pourquoi nous devons rester unis

Drapeau du Cameroun. Crédit image: commons.wikimedia.org

Drapeau du Cameroun. Crédit image: commons.wikimedia.org

Le 20 Mai 2015, c’était  la fête de l’Unité nationale dans mon pays, le Cameroun. Une tradition qui dure depuis 43 ans. Dans ce billet, je présente trois raisons pour lesquelles, nous devons rester unis. Lire la suite »

Célébrer les morts: une opportunité pour l’homme politique au Cameroun

Cérémonie de levée de corps des soldats tombés à l'Extrême-Nord: Quartier général de Yaoundé le 28 août 2014.  ©Eric B. Lamere

Cérémonie de levée de corps des soldats tombés à l’Extrême-Nord: Quartier général de Yaoundé le 28 août 2014.
©Eric B. Lamere

J’ai récemment rédigé un billet dans lequel je m’interrogeais sur le sens et la signification que nos institutions (Cameroun) donnent à certaines mort-offrande. Lire la suite »

Que signifie mourir au Cameroun ?

Cérémonie de levée de corps des soldats tombés à l'Extrême-Nord: Quartier général de Yaoundé le 28 août 2014.  ©Eric B. Lamere

Cérémonie de levée de corps des soldats tombés à l’Extrême-Nord: Quartier général de Yaoundé le 28 août 2014.
©Eric B. Lamere

La fête de la jeunesse au Cameroun a été célébrée le 11 Février. Comme d’habitude, les « jeunes » se sont mobilisés un peu partout sur le territoire national  pour manifester leur soutien au chef de l’Etat surtout en cette période trouble où Boko-Haram frappe à nos portes et sème la terreur. Comme d’habitude, le président de la République, Paul Biya, a prononcé un discours sec, fade et sans vie le 10 Février. Lire la suite »

Pourquoi des blogueurs en temps de barbarie ?

Le logo de la campagne.

Le logo de la campagne.

Depuis hier, 19 janvier 2015, la blogosphère camerounaise est en campagne de sensibilisation via les médias sociaux contre le terrorisme qui fait des ravages au pays  en particulier et dans le monde en général. Lire la suite »

Camerounais, Cessons de nous mentir en 2015

Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. Crédit photo: wikipédia.

Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. Crédit photo: wikipédia.

L’ Hebdomadaire panafricain Jeune Afrique  a titré en une de son numéro 2814 (14-20 Décembre 2014)  « Cameroun, Le péril Jeune. » Le sous titre est le suivant : « Les moins de 30 ans, qui n’ont connu que Paul Biya, peinent à se faire une place dans une société confisquée par leurs aînés. Jusqu’à quand le supporteront-ils ? » Et comme d’habitude à la suite de ce genre de sorties, certains journalistes camerounais trouvent le prétexte pour manifester leur pseudo-panafricanisme. Dans une série de phrases sans arguments concrets, ils nous font des révélations scandaleuses sur la gestion  des fonds publics sans jamais démonter les propos de jeune Afrique ou d’autres personnes. Lire la suite »

Burkina-Faso: les leçons que je retiens

La place de la Nation remplie de Burkinabés. Photo: @Joepenney

La place de la Nation remplie de Burkinabés. Photo: @Joepenney

Blaise Compaoré a voulu modifié l’article 37 de la constitution. Cette modification devait lui permettre de se présenter à nouveau au poste de président. La session de l’Assemblée Nationale qui avait la charge de le faire devait se tenir le 30 Octobre 2014. Mais, cette session n’a jamais eu lieu parce que le peuple a pris les commandes. Fâchés, déterminés, les Burkinabés ont pris d’assaut la place de la nation devenue Place de la Révolution à Ouagadougou pour protester contre ce vote et obtenir non seulement son annulation mais aussi la démission de Blaise Compaoré. Ceci s’est passé en 72 heures, 29, 30, 31 octobre. C’est vrai que depuis ce 31 Octobre, la situation est floue car plusieurs personnes se sont proclamés Présidents de la transition. Mais, c’est finalement le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida qui assurera le processus le temps de me Mais, voici ce qui m’a marqué ou en tout cas les leçons que je retiens. Lire la suite »

L’enfer c’est toujours l’autre (2)

crédit image: pixabay.com

crédit image: pixabay.com

J’ai récemment été témoin d’une affaire banale mais assez significative du mal dans lequel nous entraine cette propension à expliquer notre mal par l’autre. Lire la suite »

La Démocratie c’est plus que les chiffres, ce sont des valeurs

Crédit photo: pixabay.com

Crédit photo: pixabay.com

Tout le monde à peu près sait ce que c’est que la démocratie. Mais, en réalité, très peu savent les valeurs de fonds qui sous-tendent ce projet. On est plus préoccupé par la quantité, la forme au lieu de la qualité ou le fond. Lire la suite »