Communion d’idées entre Charles Ateba Eyene et le public de la ville de Dschang.

 Charles Ateba Eyene a échangé hier avec le public de la ville de Dschang à la salle Manu Dibango de l’Alliance Franco-Camerounaise (AFC) de Dschang. Des échanges qui portaient sur 4 de ses ouvrages qui allaient être dédicacés et qui parlent de l’émergence du Cameroun en 2035.

Charles Ateba Eyene et le modéraeur Alain Cyr Pangop Kameni. Crédit photo: ulrich Tadajeu.
Charles Ateba Eyene et le modéraeur Alain Cyr Pangop Kameni. Crédit photo: ulrich Tadajeu.

Invité par l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang pour une conférence-dédicace sur 4 de ses 27 livres, Charles Ateba Eyene, communicateur, universitaire et politicien connu de la scène publique camerounaise, a une fois de plus répondu favorablement. Il a, pendant plus de 4 heures de temps, entretenu le public avec la modération de son ancien camarade, le journaliste Alain Cyr Pangop Kameni. Aujourd’hui enseignant à l’Université de Dschang, le Dr Pangop n’a pas hésité au début de son propos de qualifier Charles Ateba Eyene  d’ «industriel des idées ».

C’est donc autour de quatre de ses livres que les échanges ont tourné. L’auteur analyse dans ces ouvrages  les freins de l’émergence du Cameroun. Il propose ensuite des solutions.

Son ouvrage intitulé Le mouvement sportif camerounais pris en otage par des braconniers camerounais. L’urgence de la mise en œuvre des réformes : une analyse historico-économique et politico-diplomatique du sport indique que le football camerounais est actuellement « pris en otage par des braconniers ». Ces braconniers ont ceci de particuliers qu’ils ne connaissent rien en ce qui concerne cette discipline. En même temps, ils écartent les réels acteurs et les icones du football camerounais comme Albert Roger Milla de la gestion du sport roi.

Les deux autres livres qui portent sur les crimes rituels et les loges font un état des pratiques mystiques sur la scène publique au Cameroun. Après de longues années d’investigation, le chercheur est parvenu à la conclusion selon laquelle le Cameroun est sous la dictature des loges, des sectes, du magico-anal et des réseaux mafieux comme l’indique le titre. Parmi les acteurs de ces pratiques odieuses, il y a selon lui les Francs-Maçons. Alors qu’ailleurs les Francs-maçons et autres adeptes des sociétés sécrètes sont des bâtisseurs du fait de l’initiation à l’intégrité, à l’éthique qu’ils reçoivent. Au Cameroun, ces francs-maçons sont des affamés, des imposteurs qui se servent de leurs loges pour obtenir une promotion sociale.

Ces dérives des loges aboutissent à une économie de la mort et à un gout exaspéré pour le sang. Il fustige cette  économie de la mort qui se traduit par les crimes rituels mais également une forte propension pour la jeunesse à se tourner vers la consommation de l’alcool, de la drogue dans l’ouvrage intitulé Crimes rituels, loges, sectes, pouvoirs, drogues et alcools au Cameroun. Les réponses citoyennes et les armes du combat.  Au sujet de l’alcool et de la drogue, il fait remarquer qu’en 2012, les Camerounais ont consommé près de 600 000 000 de litres d’alcool. Tout récemment encore, poursuit l’auteur, le préfet du Mfoundi (département dans lequel se trouve la capitale du Cameroun Yaoundé) a recensé près de 6000 bars dans la ville de  Yaoundé. Toutes ces pratiques ne peuvent que freiner le Cameroun dans sa marche vers l’émergence. Ce que ne souhaite pas Charles Ateba Eyene. Il propose à travers d’autres livres des pistes de sortie de crise.

D’abord la formation de la jeunesse. Selon le politicien, la jeunesse doit se former. Ceci en abandonnant les bars et le vin pour se tourner vers la lecture, la connaissance afin d’aider le Cameroun à s’émanciper. Car, selon Bourdieu qu’il cite, « le savoir est un pouvoir ». Ensuite, l’avion du développement ayant atterri en Asie, l’auteur pense, dans Emergence du Cameroun à l’horizon 2035 : l’apport de la Chine. La coopération de développement : ses succès et ses craintes, que le Cameroun gagnerait à intensifier sa coopération avec la Chine pour atteindre son émergence. Mais les dirigeants Camerounais ne doivent pas, selon lui, ignorer que la Chine lutte pour ses intérêts comme tout Etat sérieux sur la scène internationale. C’est donc à un questionnement sur l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035 qu’interpellent les ouvrages de Charles Ateba Eyene dédicacés hier à l’AFC de Dschang.

Le public de la ville comme par le passé a répondu massivement présent. Dès 14 heures, on observait déjà des personnes qui attendaient l’ouverture de la salle. Comme indiquent photos ci-dessous, la salle Manu Dibango de l’Alliance Franco-Camerounaise étant pleine, c’est à l’extérieur que certains ont trouvé refuge. Le dispositif technique mis en place a permis à ce public d’écouter les interventions très saluées de l’orateur principal, le Dr Charles Ateba Eyene.

Un public venu nombreux assister à la conférence. Crédit photo: Ulrich Tadajeu
Un public venu nombreux assister à la conférence. Crédit photo: Ulrich Tadajeu
Une foule nombreuse à l'extérieur pour écouter Charles Ateba Eyene. Créit photo: Ulrich Tadajeu.
Une foule nombreuse à l’extérieur pour écouter Charles Ateba Eyene. Crédit photo: Ulrich Tadajeu.

Cette communion assez riche, constructive et instructive dans la perspective de l’émergence a pris fin avec la dédicace des ouvrages à ceux qui ont bien voulu s’en procurer. Il était un peu plus de 21h, heure du Cameroun.

Ouvrages dédicacés :

Le mouvement sportif camerounais pris en otage par des braconniers camerounais. L’urgence de la mise en œuvre des réformes : une analyse historico-économique et politico-diplomatique du sport, Yaoundé, Editions Saint Paul, 2011. 292 Pages.

Emergence du Cameroun à l’horizon 2035 : l’apport de la Chine. La coopération de développement : ses succès et ses craintes, Yaoundé, Saint Paul, 2012. 188 Pages.

Le Cameroun sous la dictature des loges, des sectes, du magico-anal et des réseaux mafieux. De véritables freins contre l’émergence en 2035 (la logique au cœur de la performance), Yaoundé, Septembre 2012. 381 Pages

Crimes rituels, loges, sectes, pouvoirs, drogues et alcools au Cameroun. Les réponses citoyennes et les armes du combat, Yaoundé, Saint Paul, 2013. 228 Pages.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

1 thought on “Communion d’idées entre Charles Ateba Eyene et le public de la ville de Dschang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *