« La tolérance, une harmonie dans la différence »

 La journée internationale de la tolérance se célèbre demain alors même que le monde vire de plus en plus vers une intolérance extraordinaire. Du racisme au tribalisme en passant par les conflits générationnels, l’intolérance a fait son lit dans notre monde plombant ainsi notre marche vers un humanité noble et respectueuse. Dans ce billet, je profite de l’actualité pour chanter les louanges de la tolérance pour nos pays africains mais surtout pour notre monde assez diversifié.

Carte journée de la tolérance. Crédit image: cybermag.cybercartes.com
Carte journée de la tolérance. Crédit image: cybermag.cybercartes.com

La journée internationale de la tolérance est célébrée depuis 1995 à l’initiative de la conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Cette année avait été proclamée année internationale de la tolérance par l’UNESCO. Le 16 Novembre, les Etats membres de l’UNESCO ont adopté une Déclaration des principes sur la tolérance et un Plan d’action destiné à donner suite à l’Année.

Le 16 novembre 1995, les Etats membres de l’UNESCO adoptent alors la déclaration sur les principes de la tolérance dans l’optique de préserver le monde de toutes sortes de destruction et surtout de préparer un monde meilleur pour les générations futures. Dans ce document, la tolérance est définie comme « le respect, l’acceptation et l’appréciation de la richesse et de la diversité des cultures de notre monde, de nos modes d’expression et de nos manières d’exprimer notre qualité d’êtres humains ». A ce sujet, poursuit le document, elle est encouragée par « la connaissance, l’ouverture d’esprit, la communication et la liberté de pensée, de conscience et de croyance ». Bref elle est une harmonie dans la différence. Différence, un mot qui traduit bien le monde dans lequel nous vivons actuellement. Différences raciales, différences ethniques, différences religieuses sont notre réalité quotidienne.

Nous appartenons tous à la même humanité mais nous sommes différents de part nos cultures, nos croyances et nos styles de vie. En même temps, cette diversité est préoccupante dans la mesure où nous vivons l’ère par excellence de la circulation, des flux incroyables entre les différents territoires du monde. Certains penseurs ont parlé à cet effet de l’irruption de l’ailleurs dans l’ici et vice-versa. Dans un tel contexte, la diversité  peut être un inconvénient et conduire à des conflits monstrueux comme on l’observe de plus en plus. Cette diversité peut s’avérer être une réelle menace pour la paix dès lors que les uns n’acceptent pas les autres tels qu’ils sont malgré leurs différences. Depuis quelques mois, l’inflation du racisme et du tribalisme dans certains pays ainsi que des conflits religieux montrent que la tolérance n’est pas encore la chose la mieux partagée. Or, elle devrait l’être pour mettre en harmonie les différences que, naturellement, nous avons.

La tolérance ça fait gagner la paix. Crédit image:casafree.com
La tolérance ça fait gagner la paix. Crédit image:casafree.com

De ce fait, la tolérance devrait être vécue par chacun d’entre nous dans son univers le plus proche et institutionnalisée par les États. Au niveau des pays, la tolérance sera équivalente à l’acceptation et au respect des autres cultures ainsi que leurs modes d’expression. Ensuite, le dialogue et la connaissance de ces cultures permettraient aux uns et aux autres de mieux la connaitre, de l’accepter et ensuite de l’apprécier. Un tel processus ouvrira la porte à la liberté de pensée, à la créativité de toutes les sensibilités et les différences de nos pays et plus largement de notre monde. Laquelle liberté est la condition sine qua non pour la paix et surtout la modernisation de nos sociétés et de notre monde.

Condition même du dialogue entre les cultures, la tolérance n’est rien d’autre que le préalable à ce que des intellectuels comme Édouard Glissant ont appelé « poétique de la relation » ou encore Achille Mbembe qui parle de la « politique du semblable ». elle permet ainsi aux Hommes de comprendre qu’ils ne peuvent jamais parler tous de la même façon. Chacun parle à sa manière et la tolérance permet de mettre de l’harmonie et d’écouter ces voix divergentes avec un grand intérêt et surtout un respect inestimable. Ainsi, les Noirs ne regardent plus les Blancs avec des lunettes noirs ou par rapport à ceux qu’ils aimeraient que les Blancs soient. Mais ils regardent, comprennent et acceptent les Blancs tels qu’ils sont. Et vice versa. Au Cameroun ou en Afrique, telle ethnie ne regarde plus l’autre comme elle voudrait que celle-ci soit mais elle la regarde et l’apprécie telle qu’elle est. Egalement dans la science, les disciplines ne doivent plus se faire la guerre parce que telle discipline ne fait pas ce que l’autre fait mais elles doivent s’accepter mutuellement et se compléter. Et comme le disait si bien Gandhi,

‘La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents’.

C’est alors qu’on pourra avoir un monde débarrassé des conflits, des tensions et des incompréhensions de tout genre. Un monde peuplé d’Hommes certes différents mais ayant à cœur de parfaire l’humanité et surtout de laisser aux générations futures un monde meilleurs. Un monde où la paix est la règle d’or, une paix des cœurs et des âmes sans que forcément ce ne soit la paix de façade arboré comme slogan politique.

In fine, la tolérance est cette harmonie dans la différence qui transformera la diversité actuelle de notre monde en dialogue entre les différentes ondes humaines.

NB: le titre de ce billet est inspiré de la déclaration de l’UNESCO sur les principes de la tolérance du 16 Novembre 1995.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

1 thought on “« La tolérance, une harmonie dans la différence »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *