Nelson Mandela, une lumière qui brille sur notre temps

Nelson Mandela, le héros de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, est mort hier après de longues années de combat. Il n’était pas seulement un héros africain, mais mondial. L’audience qu’il recevait ainsi que sa popularité ont fait de lui un patrimoine de l’humanité entière. Vivier de valeurs, il a orienté de manière extraordinaire le peuple sud-africain vers la liberté et la réconciliation après des années de ségrégation raciale.  J’aimerais davantage dire ce que je connais de Mandela. Car, l’héritage qu’il nous laisse doit être mis en valeur et actualisé pour le bonheur de l’Afrique. Sinon, les Africains et le monde seraient en train de faire du tapage pour ensuite « tuer » Mandela et mettre les valeurs qu’il a défendues sous silence.

Nelson Mandela. Image: madiba.mg.co.za
Nelson Mandela. Image: madiba.mg.co.za

A travers la littérature, les livres d’histoire, les médias et les films, j’ai connu le combat de Mandela. Un combat dans une Afrique du Sud marquée par de longues années d’apartheid. Ce régime de ségrégation prévoyait une division de la société entre Noirs et Blancs en privilégiant la minorité blanche au détriment de la majorité noire. Ce fut un régime odieux.

Mais, Nelson Mandela s’est résolu de combattre ce système en faisant preuve de patience et  persévérance dans son combat. Il a passé une bonne partie de sa vie en prison. Il a été détenu  27 ans à la prison de Robben Island devenue par la suite un lieu de pèlerinage.

Après sa libération en 1991, Nelson Mandela continue son combat en prônant la réconciliation du peuple sud-africain fortement diversifié. Il invite les Sud-Africains à la tolérance, au respect et à l’humilité. Son idéal était de faire parvenir la société sud-africaine à une démocratie, mais surtout d’accéder à une liberté plus grande :

 » Toute ma vie, je me suis consacré à la lutte du peuple africain. J’ai combattu la domination blanche et j’ai combattu la domination noire…Je chéris l’idéal d’une société démocratique et libre où tous vivent en harmonie avec des chances égales. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre et que j’aspire à réaliser. Mais si cela s’avère nécessaire, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir. »

C’est donc un géant qui s’est battu pour la liberté au prix de sa vie s’il le fallait.

Nelson Mandela. Crédit image: madiba.mg.co.za
Nelson Mandela. Crédit image: madiba.mg.co.za

A l’heure où le monde vit dans une diversité culturelle sans précédent, mais où également l’intolérance a fait son lit, aboutissant sur des conflits sans nulle autre pareille, les valeurs de tolérance, de pardon que nous apprend Mandela doivent être rappelées. Dans le contexte africain marqué par un  attachement bestial vis-à-vis du pouvoir, l’éthique du détachement dont a fait preuve Madiba devrait inspirer les dirigeants. Mandela, après des années de combat n’a pas cherché à s’attacher au pouvoir. Il a assuré la transition en posant les jalons de la réconciliation, de la tolérance  avant de se retirer. Mandela n’aura ainsi fait que 5 ans à la présidence sud-africaine pour près de 40 ans de combat.

A 95 ans, il s’en est allé. Il a dépensé sa vie jusqu’au bout pour l’Afrique et le monde. L’humanité est-elle en mesure d’assumer l’héritage qu’il a laissé ? Les dirigeants africains ne doivent-ils pas écouter la voix de cette lumière et développer, eux aussi, une éthique du détachement à l’égard du pouvoir ? Enfin, les jeunes Africains ne doivent-ils pas s’inspirer de l’humilité et la tolérance de ce héros pour guider leurs pas dans ce monde si divers ?

Dors en paix Madiba!

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *