Cameroun: le Cinquantenaire de la Réunification ne peut pas être célébré 53 ans après.

Depuis plus de trois ans, le Cameroun prépare la célébration d’un évènement. Il s’agit du cinquantenaire de la Réunification de ce pays. En effet, le pays de Samuel Eto’o a connu une triple administration « coloniale ». Le protectorat Allemand qui est allé de 1884 à 1916, le mandat puis la tutelle Franco-Britannique qui sont allés de la fin de la première guerre mondiale à 1960 et 1961, dates successives de l’indépendance du Cameroun sous administration française et de la séparation du southern Cameroon d’avec le Nigeria. Cette séparation est aussi l’occasion pour les deux Cameroun de se réunir comme à la période allemande pour envisager leur destin communément.

Le monument de la Réunification à Yaoundé, Cameroun. Crédit image: french.china.org.cn
Le monument de la Réunification à Yaoundé, Cameroun. Crédit image: french.china.org.cn

A la suite d’un long processus (discussions, plaidoiries aux Nations Unies, conférences juridiques…), le Cameroun obtient finalement son indépendance le 1er Janvier 1960 et la Réunification le 1er Octobre 1961. Même si ceux qui proclament l’indépendance et la Réunification ne sont pas les réels combattants pour ces idéaux, nous devons affirmer que plus de 50 ans après, c’est un révisionnisme qui plane sur l’histoire du Cameroun. Célébrer le cinquantenaire de la réunification plus de trois ans après la date effective rend cette célébration plus folklorique que symbolique et intéressante. Plusieurs fois annoncées et reportées, on ne sait plus s’il aura lieu un jour. Et même s’il est célébré, ce sera tout sauf le cinquantenaire de la Réunification des deux Cameroun.

Logo du Cinquantenaire de l'Indépendance et de la Réunification du Cameroun. Crédit image: rjcpatriote.centerblog.net
Logo du Cinquantenaire de l’Indépendance et de la Réunification du Cameroun. Crédit image: rjcpatriote.centerblog.net

C’est tout de même curieux que dans un pays comme le nôtre, on badine avec la symbolique des dates et que dans le même temps, il est demandé aux Camerounais d’être patriotiques. Quoiqu’on fasse et même si on vous offre des cadeaux au centuple, lorsque la date de votre anniversaire est passée, elle est passée. Ce qu’on célèbrera après sera tout sauf votre anniversaire. Pourquoi parler des cinquantenaires de l’indépendance et de la Réunification alors que ce n’est que le cinquantenaire de l’indépendance qui est célébré? Concernant cette indépendance, sa célébration pose d’ailleurs un problème fondamental au Cameroun. Il a été célébré officiellement et en grandes pompes le 20 Mai 2010. A cette occasion, une conférence panafricaine dénommée Africa 21 avait été organisée au mois de mai pour réfléchir sur les cinquantenaires de l’Afrique sur le thème: « L’Afrique, une chance pour le monde : réalités et défis ».

Mais comme certains Camerounais et Africains le savent, le Cameroun n’a pas été indépendant le 20 Mai mais plutôt le 01er Janvier 1960. Au lieu de rendre cette date plus mythique, nos dirigeants ont célébré autre chose que le cinquantenaire de l’indépendance. Dans ce sens, il est à noter que les 01er Janvier sont des dates ordinaires au Cameroun. Rien n’est fait de manière symbolique pour manifester l’anniversaire de l’indépendance de ce pays. Il passe la plupart du temps inaperçu. Pourquoi ce révisionnisme dans la gestion publique de l’histoire de notre pays? Pourquoi ne pas respecter les dates telles qu’elles sont?  De toutes les façons, attendons de voir le jour où sera célébré ce folklore. A la sortie du bureau de vote de l’école publique de Bastos lors des élections législatives et Municipales de septembre 2013, le président de la République avait dit, au sujet de la célébration du cinquantenaire de la Réunification, que:

je pense que avant la fin de l’année nous serons là pour célébrer le cinquantenaire de notre Réunification.

La fin d’année 2013 est passée, le cinquantenaire de la Réunification n’a pas encore été célébrée. Sérieusement, qu’est-ce qu’ils iront célébrer à Buéa? Le Folklore en guise de cinquantenaire de la Réunification certainement. Car le cinquantenaire ne peut pas être célébré 53 ans après.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *