Charles Ateba Eyene, dors en paix !

Charles Ateba Eyene, homme politique et homme des médias très connu au Cameroun pour ses prises de parole, a quitté ce monde hier, 21 Février 2014 soit 49 ans jour pour jour après Malcolm X. A 42 ans, le fils de Bikoka a tiré sa révérence. Dans le texte qui suit, je lui rends un hommage, lui que j’ai vu pour la dernière fois le 31 octobre dernier lors de la conférence dédicace qu’il animait à l’Alliance Franco-Camerounaise (AFC) de Dschang.

Charles Ateba Eyene lors de l'un de ses passages sur STV. Crédit image: blogs.mediapart.fr
Charles Ateba Eyene lors de l’un de ses passages sur STV. Crédit image: blogs.mediapart.fr

Le fils de Bikoka (village de Charles Ateba Eyene, situé dans la région du Sud- Cameroun) a tiré sa révérence. Je ne partageais pas forcément ses points de vue, ni sa méthode. Mais il était adulé, il était courageux et n’avait peur de rien. Je ne le connaissais pas personnellement, mais comme tous les Camerounais, je le voyais chaque fois sur les plateaux de télévision, je l’écoutais sur les radios comme sa dernière grande apparition sur amplitude FM. J’assistais aux conférences et aux rencontres scientifiques qu’il animait. ça a été le salon du livre de Yaoundé en octobre 2012 puis les conférences dédicaces auxquelles il était invité à Dschang dont la dernière en date est la conférence dédicace de ses ouvrages sur les loges, le mouvement sportif et le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), parti au pouvoir, parti auquel il appartenait avant sa mort. Il était d’ailleurs membre suppléant du comité central de ce parti. Comme à l’accoutumée, Charles Ateba Eyene qui ne foulera plus jamais la salle de l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang, a harangué les foules par son discours mais aussi par son énergie débordante. En parfaite communion avec le public de Dschang, il s’est défini comme il aimait le faire comme un « industriel des idées » pour qui le « savoir est un pouvoir ».

Charles Ateba Eyene et le modéraeur Alain Cyr Pangop Kameni lors de la conférence-dédicace à Dschang en octobre dernier. Crédit photo: ulrich Tadajeu.
Charles Ateba Eyene et le modéraeur Alain Cyr Pangop Kameni lors de la conférence-dédicace à Dschang en octobre dernier. Crédit photo: ulrich Tadajeu.
Une foule nombreuse à l'extérieur pour écouter Charles Ateba Eyene lors de sa conférence-dédicace en octobre dernier à Dschang. Crédit photo: Ulrich Tadajeu.
Une foule nombreuse à l’extérieur pour écouter Charles Ateba Eyene lors de sa conférence-dédicace en octobre dernier à Dschang. Crédit photo: Ulrich Tadajeu.

Charles Ateba Eyene n’était peut-être pas mon modèle à moi, mais je dois dire que son courage, son énergie, sa vitalité et son gout pour la lecture ont fait de lui l’un des personnages les plus aimés des Camerounais. Il était pour plusieurs jeunes un modèle. Mais il s’en est allé, alors qu’il était encore jeune. Il a laissé derrière lui une œuvre, il a laissé derrière lui des ouvrages, un combat, le désir d’un idéal qui le rendra atemporel. Mais il a également laissé derrière lui une jeunesse en manque d’espoir, une jeunesse qui le prenait déjà comme le futur président de ce pays, bref, une jeunesse qui reposait tout son espoir en lui. C’est à cette jeunesse là de continuer le travail qu’il a si bien commencé en se souvenant de l’énergie qu’il a déployée dans son combat. Elle doit continuer son combat mais en l’actualisant. Il a également laissé derrière lui une famille biologique, des enfants orphelins de mère depuis quelques années (l’épouse de Charles Ateba Eyene est décédée il y a quelques années maintenant) et maintenant de père, Charles lui-même a tiré sa révérence.

Qui va encore « chuter » avec éloquence sur les plateaux de télévision et de radio?

Que dire d’autres si ce n’est R.I.P! Charles Ateba Eyene, le fils du Cameroun, le fils de Bikoka, dors en paix!

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *