La société Camerounaise d’Histoire est née!

C’est la principale information qui ressort du 1er congrès des Historiens Camerounais. Il s’est tenu du 27 Février au 01er mars dernier à l’Université de Maroua, dans la région de l’extrême nord du Cameroun. En trois jours, les historiens Camerounais ont discuté, échangé et débattu sur « l’enseignement et la recherche de l’Histoire au Cameroun ».  Les travaux ont tourné autour des sources de l’histoire, de l’enseignement et de la recherche en histoire. L’Association des Historiens Camerounais qui existe depuis plusieurs années s’est réuni pour la première fois à Maroua sous la conduite de son président, le professeur Daniel Abwa.

Les congressistes lors de la photo de famille devant le cercle municipal de Maroua. Crédit image: Alvine Henry Assembe Ndi.
Les congressistes lors de la photo de famille devant le cercle municipal de Maroua. Crédit image: Alvine Henry Assembe Ndi.

Au sortir de ce congrès, plusieurs résolutions ont été prises. D’abord le changement du nom de la corporation d’Historiens camerounais. Elle s’appellera désormais Société Camerounaise d’Histoire et non plus Association des Historiens Camerounais. La nouvelle société sera dirigée par Daniel Abwa, professeur titulaire des universités, nommé tout récemment au poste de vice-recteur à l’Université de Yaoundé 1. Il est secondé par le professeur Saibou Issa qui occupera le poste de secrétaire exécutif. Ce dernier est directeur de l’Ecole Normale supérieure (ENS) de Maroua depuis 2009 et docteur en histoire de l’Université de Yaoundé 1.

Selon les résolutions publiées sur facebook par un des participants, la Société Camerounaise d’Histoire  « ouvre ses portes à tous les historiens camerounais et les historiens qui s’intéressent au Cameroun comme champs de recherche ». Elle « encourage davantage la professionnalisation du métier d’historien ». Il  est également possible pour les étudiants d’être membre de cette société après avoir rempli les conditions qui s’imposent. Une des participantes au congrès que nous avons réussi à avoir, nous a indiqué que les missions de la société sont  de donner la place qui est la sienne à l’histoire dans notre pays et d’écrire une histoire vraie et objective. L’objectif est par ailleurs, selon le Docteur Mahamat Abba Ousman, chargé de cours au au département des beaux arts et des sciences du patrimoine de l’Institut du Supérieur du Sahel à l’Université de Maroua, de créer un réseau d’échanges entre les Historiens Camerounais pour partager les informations sur les colloques, les appels à contribution et les bourses.

Un des panels pendant le congrès. Crédit image: Alvine Henry Assembe.
Un des panels pendant le congrès. Crédit image: Alvine Henry Assembe Ndi.

C’est dans ce sens que des actions précises ont été programmées. Ces actions doivent être exécutées dans les meilleurs délais. Il s’agit notamment de la création d’un site internet dans un meilleur délai ; création d’une revue et enfin la création des antennes dans toutes les universités d’Etat pour la vulgarisation de ce projet et l’adhésion des membres. Le prochain congrès se tiendra dans deux ans dans une ville non déterminée pour le moment.

The following two tabs change content below.
Ulrich Tadajeu
Ulrich Tadajeu Kenfack prépare une thèse de Doctorat en Histoire Politique à l'Université de Dschang, au Cameroun. Ses domaines de recherche portent sur les comportements politiques, les luttes nationalistes, la reconstruction politique après les épreuves de terreur, la communication politique et le web 2.0. Il est également Community Manager dans une institution universitaire d'enseignement et de recherche.

2 thoughts on “La société Camerounaise d’Histoire est née!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *